À propos des cookies

Ce site utilise des cookies afin d’améliorer votre expérience et optimiser votre site et services.

En cliquant sur ”J’accepte”, vous acceptez l’utilisation des cookies. Vous pourrez toujours les désactiver ultérieurement. Si vous supprimez ou désactivez nos cookies, vous pourriez rencontrer des interruptions ou des problèmes d’accès au site.


TCTronCommun
Image
Cassia
18/09/2018

119
Qualité :
Note : 0 / 10
Avis : 1

Se connecter
Licence : CC-Zero | Zero

Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons
En savoir plus

Apprendre la propreté à un chiot avec une clochette

15 minutes de lecture (4135 mots).
Partie 1
Mettre en place des habitudes pour le chiot
  1. 1
    Comprenez l'importance d'un horaire fixe [1]. Votre chiot doit suivre un horaire que vous soyez en mesure de maitriser à sa place. Vous l'aidez à bien s'adapter à votre vie en le nourrissant, en le faisant dormir, jouer et aller se soulager à heures fixes. Ces habitudes vont le réconforter et le chien finira par avoir moins « d'oublis ».
  2. 2
    Mettez en place des habitudes de nourrissage [2]. La plupart des chiots devraient être nourris quatre fois par jour jusqu'à trois mois. Après quoi, ils devraient manger deux à trois fois par jour jusqu'à l'âge adulte. Donnez au chiot les quantités recommandées sur l'étiquette du produit. Bien des étiquettes se contentent de donner les apports journaliers à servir au chien. Vous devriez donc diviser ces quantités en plusieurs portions à servir tout le long de la journée.
    • Pour assurer au chiot une bonne croissance, vous devriez lui servir ses repas individuellement et non pas lui laisser constamment une gamelle de nourriture. Récupérez et enlevez ses restes s'il ne termine pas sa gamelle en l'espace d'un quart d'heure.
    • Les très petites races de chiens souffrent souvent d'hypoglycémie. Ces chiens devraient recevoir de plus petites portions réparties à intervalles réguliers afin de stabiliser leur taux de glycémie sanguine tout le long de la journée.
  3. 3
    Mettez en place des horaires pour les besoins [3]. Faites sortir le chiot après chaque repas, chaque séance de jeux et sieste, ainsi que le matin dès son réveil. Il lui faudra quelques semaines pour s'adapter à cet emploi du temps, vous devriez donc vous attendre à ce qu'il s'oublie. Mais en grandissant, le chiot pourra se retenir plus longtemps entre chaque sortie pipi.
    • Les chiots de deux mois doivent sortir toutes les heures dans la journée jusqu'à ce qu'ils soient propres. Vous devriez faire sortir le vôtre toutes les deux à quatre heures dans la nuit.
    • Les chiots de quatre mois devraient pouvoir se retenir pendant environ deux heures en journée et quatre heures la nuit.
  4. 4
    Faites dormir le chiot à des heures régulières [4]. Cela comprend une heure de coucher régulière qui se produit peu après qu'il soit sorti pour se soulager. Des chiots de seulement deux mois vont dormir huit heures de rang dans la nuit. Mais la plupart d'entre eux ont besoin de se soulager au moins une fois durant la nuit. Faites-le entre deux et quatre heures après avoir couché le chiot.
    • Il est préférable de laisser sortir le chien toutes les deux heures les premières nuits, au cas où.
    • Commencez par rallonger la période entre ses réveils en passant de toutes les deux heures à toutes les quatre heures, et ce plusieurs jours par semaine. Cela dépendra de la race du chien et de sa quantité de sommeil. Faites-le à votre convenance.
    • Un chiot a aussi besoin de faire des siestes en journée, mais il ne dormira pas la nuit si vous le laissez dormir toute la journée !
  5. 5
    Créez un horaire pour les jeux du chiot [5]. Jouer est important pour le développement de votre chiot. Quand il joue, il apprend à ne pas mordre ni griffer tout en digérant ses repas et en grandissant bien et sainement. Cela va aussi le fatiguer et lui éviter d'accumuler de l'énergie qui le laissera trop réveillé pendant ses horaires de coucher ou pour la sieste. Une période de jeux régulière va aussi lui permettre de dormir à heures fixes.
    • Les séances d'apprentissage devraient être assez amusantes pour donner au chiot l'impression de jouer !
    • Assurez la sécurité du chiot pendant qu'il joue. Tâchez de l'empêcher de tomber, de rester coincé quelque part ou de manger et mâcher des éléments indésirables.

Partie 2
Apprendre au chiot la cage et la propreté
  1. 1
    Achetez au chien une cage. L'apprentissage de la cage est la première étape pour lui enseigner la propreté. Choisissez une cage qui soit assez spacieuse pour permettre au chien de se tourner à l'aise. Elle ne devrait cependant pas être trop grande, d'une taille qui l'autorise à utiliser un coin pour se soulager et un autre pour dormir. Le chiot ne voudra pas se rendre dans la cage pour y dormir s'il l'associe à ses pauses pour se soulager.
    • Attendez-vous à ce que le chiot s'oublie dans sa cage les deux premières semaines, même si elle est de la bonne taille pour lui. Ne perdez néanmoins pas patience ! Il doit encore apprendre un tas de choses.
    • Envisagez l'achat d'une cage à panneaux adaptables qui peuvent être enlevés quand le chien grandit, si votre chiot est d'une grande race.
  2. 2
    Habituez le chiot à rester dans sa cage [6]. Déposez la cage à un endroit très fréquenté de la maison où l'on se retrouve fréquemment. Une loggia ou le séjour sont de bons endroits pour lui apprendre l'utilisation de la cage. Laissez la porte de la cage ouverte afin que le chiot puisse l'explorer à son propre rythme et donnez-lui une friandise chaque fois qu'il y entre.
    • Quand il s'est habitué à sa cage, fermez-en la porte et laissez-le dedans sur de plus longues périodes de temps. Mettez-le dans la cage la nuit et chaque fois que vous n'êtes pas chez vous ou en mesure de le surveiller.
    • Vous pouvez déplacer la cage d'une pièce à l'autre et l'emporter la nuit dans votre chambre à coucher, par exemple. Mais faites toujours en sorte que ce soit un endroit où le chien se sente en sécurité.
  3. 3
    Désignez un endroit précis pour ses sorties pipi [7]. Sortez-le toujours au même endroit chaque fois qu'il doit se soulager. Il sera moins susceptible de s'oublier ailleurs, s'il associe sa pause pipi à un endroit bien précis. Il vous sera aussi plus facile d'enlever ses selles à l'avenir, car vous saurez où il apprécie de se rendre.
  4. 4
    Limitez le temps que le chiot passe dehors. Faites-le dans les deux à quatre premières semaines de son apprentissage de la propreté. Le fait de jouer dehors avec le chiot au beau milieu de son apprentissage de la propreté va le dérouter et il ne saura pas au juste ce qu'il doit faire quand il sort. Vous pouvez passer plus de temps dehors et jouer avec le chiot quand il est propre.
  5. 5
    Encouragez le chiot à se soulager à la demande [8]. Choisissez un mot ou une expression précise en guise d'ordre pour le faire se soulager. « Pipi » ou « Fais pipi » en sont des exemples. Servez-vous de la même intonation de voix et de la même expression quand vous le sortez pour qu'il se soulage. Félicitez chaudement le chiot et offrez-lui une friandise s'il se soulage après que vous lui ayez donné l'ordre de le faire.
    • Vous pourriez aussi choisir un ordre bien distinct pour encourager le chien à aller à la selle. Les jeunes chiens doivent aller à la selle plus souvent et il peut donc être utile d'apprendre au vôtre à associer un ordre précis à la nécessité d'aller à la selle.
  6. 6



Mots-clés :

animaux


- Afficher plus de commentaires -

×

cet article vous a-t-il été utile ?